Sortie sur les pentes du MONT BLANC

, par  Philippe Daragon

On dit que les montagnes ne se rencontrent pas … mais elles font se rencontrer les montagnards..... ou la rencontre improbable de 4 cafistes de Montbrison sur les pentes du MONT BLANC

En juin, Philippe B et Philippe D organisent une sortie « Montagne » Le groupe se forme quelques jours avant le départ. Un « presque papy », un quinqua, un quadra, et un petit jeune de 20 ans se retrouvent un vendredi en fin d’après midi dans une voiture direction le massif du Mont Blanc.

Première étape, camping sauvage pas très loin du rocher école les Gaillands à Chamonix.
Ce fut l’occasion de réviser le montage des toiles de tente dans un environnement permettant encore l’apprentissage. Le dîner fut copieux (pizza dessert et boisson) et pour un prix très très bien « négocié » par Jean (Ah ces artisans ! Mais nous n’en dirons pas plus …)

Samedi matin, aux aurores, l’équipe est devant le téléphérique de l’aiguille du Midi en attente de la première benne. Les sacs sont un peu lourds, le rangement de l’ensemble du matériel donnant déjà quelques sueurs mais il s’agit d’une expédition en totale autonomie qui forcément demande un portage plus important qu’à l’habitude.
A 8 heures, direction la galerie de glace afin de s’équiper pour descendre en toute sérénité la fine arête neigeuse descendant sur le haut de la vallée Blanche direction le col du Midi.

arrête neigeuse
départ depuis la galerie de glace

Une fois les sacs allégés du matériel de bivouac (sac de couchage, réchaud, tentes , provisions, etc …), le groupe se remet en route vers le départ de l’arête des Cosmiques. Il s’agit d’un bel enchaînement en mixte de passages neigeux et de gros blocs de granit brun.

Cosmiques !
Sous les pieds ... le vide

Cotation AD avec un passage d’escalade en 4a, mais surtout une vue superbe sur la vallée de Chamonix, les grandes Jorrasses, le haut de la vallée Blanche et bien évidemment sur le Mont Blanc.

passage en escalade
Le "jeune" qui choisit la bonne taille de coinceur
Rappel
Le quadra dans les rappels des Cosmiques

La course se finit par une échelle qui nous ramène dans le public « coloré » des visiteurs de l’aiguille. Petit casse-croûte au soleil puis descente vers notre camp de base à 3500 m d’altitude, juste sous le refuge des Cosmiques.

mixte
Le quinqua en progression dans du mixte délicat
vétéran
à la sortie de la goulotte glace/mixte terminale de l’arrête des cosmiques

La fin d’après midi est consacrée au montage de la seconde tente et à l’aménagement de très jolis parapets de neige en vue d’une nuit très froide. Après une petite sieste bien méritée, direction le refuge afin de prendre le repas tiré du sac, le tout poussé par une bière, comme on l’a dit … la nuit va être froide, autant accumuler un maximum d’énergie !

bivouac
home sweet home

La nuit fut plutôt difficile pour tous, pourtant le courage ne manqua pas lors du réveil à 5 heures du mat’. Une nouvelle aventure sur les pentes crevassées du Mont Blanc du Tacul.

Le Tacul
une cordée démarre l’ascension ( voir dans le cercle vert ...)

700 m de dénivelé et premier 4000 pour Gauthier. Après quelques escarpements rocheux, le sommet laissait découvrir une vue panoramique sur tous les massifs environnants. A vous couper le souffle !!! La descente ne fut qu’une promenade de « vieux routiers ».

Le crux
Mont Blanc du Tacul - 4248 m

A 14 heures, le camp était replié et les sacs chargés, il a été nécessaire de rassembler toutes ses forces pour repartir à l’ascension de l’aiguille du Midi. En effet 300 m nous séparait de la cabine de retour vers le plancher des vaches.

Autour de la traditionnelle bière de fin de sortie, ils nous a été possible de contempler le sommet vaincu le matin même.

SUPER sortie, avec une super équipe sous un super soleil.
4 montagnards de niveau un peu différents, heureux de ce magnifique week-end sportif sur les arêtes du Mont Blanc.

Gauthier, Jean, Philippe D, Philippe B.