Les Pappy en vadrouille

, par  Pascal Poulard

Le lundi 15 juin 2 Cafeux de Montbrison, Alain et Papy accompagnés d’un cousin au Papy et d’un ancien Cafeu de Montbrison aujourd’hui Cafeu à Grenoble se lancent à l’assaut du Massif des Cerces.
Après une longue route (car la route de la Grave est toujours fermée) nous arrivons à Névache et après 2 petites heures, atteignons le refuge de Buffère (juste une petite averse avant d’atteindre ce coin de paradis).
Mardi 16 juin : départ vers 8 h jusqu’au Col de Buffère puis ascension du Grand Aréa et redescente sur le vallon de la Moulette puis une bonne grimpette sur le col de Roche Noir. Descente sur les névés bien garnis jusqu’au refuge du Chardonnet. Environ 7h30 de marche. Petite bière avant un repas frugal : rôti de porc farci aux pruneaux cuit au cidre avec carottes, pommes et ail en chemise, accompagné d’un succulent gratin aux pommes de terres.
Mercredi 17 juin : une grande traversée passant par les cols du Chardonnet, Ponsonnière et Cerces, pour atteindre le refuge des Drayères ou nous retrouvons Firmino.
Jeudi 18 juin : nous décidons d’essayer de faire l’ascension de la pointe des Cerces (un plus de 3000mt). Mon cousin ayant le vertige renonce pour nous attendre vers les lacs des Rochilles. Crampons aux pieds nous attaquons cette ascension avec en prime un joli couloir à 38° sur environ au moins... au oui bien ça ! Très beau temps frais au sommet et vue magnifique sur l’ensemble des Alpes et au delà si on regarde bien.
Alors là après ça, le soir on se lâche 1ère tournée de bière, puis une deuxième mais le quatrième larron étant allé se reprendre quelques instant sur sa palliasse... qu’elle fut pas nos envie terrible... se partager sa bière en l’oubliant complètement. Depuis ce jour je récite tous les matins 2 Notre Père et 3 Je vous Salue Marie...
Vendredi 19 juin : départ pour le col des Muandes. Petite faute d’orientation dans le brouillard puis au col impossible de monter sur le Thabor très pris dans cette purée de pois, nous redescendons donc sur la Vallée Etroite en faisant une petite variante par le lac Blanc et le col des Méandes puis descende interminable jusqu’au refuge RE Maggi.
Samedi 19 juin : ne voulant pas rentrer trop tard à cause de la longue route, nous passons par le col des Thures pour rejoindre Névache vers 11h30.
Voilà encore une belle semaine pour les Papy Cafeu, à refaire encore et encore !