Ski de randonnée nordique dans l’Aubrac

, par  Pascal Poulard

Lundi 28 janvier

Départ à 8 h30 de Montbrison pour rejoindre Nasbinals. Nous retrouvons 7 Cafeux : Jean PACALET, Jean KEMLIN, Yves TROTTET, Bernard BEAULAIGUE, Jean Michel ODIN, Armelle LEFOULON, Papy Poulardos et un ancien cafeu (avec une invitation spéciale) le fameux Lulu Laurendon. Après 4 h de route nous arrivons sur le plateau de l’Aubrac enneigé depuis peu. Nous nous installons au centre équestre. Petit casse-croute, puis nous chaussons les skis pour une petite rando de 12 km autour de Nasbinals. Nous apprécions la neige fraiche qui est tombée dimanche.
Le soir autour de la table, nous organisons la rando pour demain, qui doit nous mener à Aubrac. Au menu soupe, pâté, truffade et pomme cuite avec une cuillère de miel sur le dessus accompagné d’une glace aux nougats. De quoi nous donner des forces pour toute la semaine.

Mardi 29 janvier

Après un bon petit déjeuner, départ à 9 h, par une petite route enneigée plein sud en direction de la grange au Four, puis près du lac de Souverols, redescente au sud sur la toubière de Pramelou. Casse-croûte, puis remonté sur Aubrac par le GR 6A. Arrivée au gîte le Royal Aubrac vers 16 h 30’ après un parcours d’environ 20 km. Chambre super confortable, mais repas laissant à désirer. Il neige et ça va en remettre une vingtaine de cm dans la nuit.

Mercredi 30 janvier

Départ à 9 h, sous une belle couche de neige. Nous prenons le GR de pays du tour des Monts d’Aubrac. Super à faire en VTT, à cogiter pour une sortie prochaine. La trace est difficile car nous enfonçons pas mal. Nous tournons chacun à notre tour pour se relayer à faire la trace, afin de ne pas user toutes nos cartouches. Vers 14 h 30’ nous prenons une petite route enneigée afin de gagner du temps, car ça glisse beaucoup mieux et nous ne souhaitons pas arriver à la nuit. 17 h 30’ arrivée à Laguiole, au gîte du même nom. Super joli, bien rénové tenu par Bertrand un guide de moyenne montagne très sympathique qui nous prépare une bonne salade d’endives aux noix et bleu, puis aligots saucisses, plateau de fromage et fruits. Nous nous régalons. Le tout pour un total de 42 € la demi-pension. Au total d’après le GPS de Jean Mi, 23,50 km.

Jeudi 31 janvier

Il est encore tombé une quinzaine de cm de neige, départ à 9h. Quelques courses de ravitaillement au village très animé. Au départ le chemin monte un peu, ce qui fait que la trace est longue et difficile et chaque pas nous coûte, il y en a même un « qui fait du mazout » ! Le vent se lève, fort avec des chutes de neige à l’horizontal. La neige s’est un peu transformé en pluie et nous avançons sans prendre le temps de manger, pour enfin arriver à St URCIZE à 15h 30’. Là nous trouvons un petit bistrot ou nous nous installons (avec la permission de la gentille patronne) pour casser la croûte et boire un coup. Nous sommes quand même un peu entamés et surtout mouillé. Mais la moitié de l’équipe décide de faire les 8 dernier km avec les skis et les autres se font rapatrier sur Nasbinals en voiture. La première équipe arrivera donc à 18 h30’ au centre équestre de Nasbinals trempés jusqu’à l’os, après environ 24 km. Après un bon apéro offert par Yves (le petit nouveau) pour arroser ses 57 ans (il est jeune…lui !) la patronne nous sert une bonne soupe de vermicelle, suivit d’un gastronomique pot au feu, fromage et tarte aux pommes, sur laquelle elle a rajouté 57 bougies. Une petit vodka avant d’aller au lit et on va ronfler toute la nuit. Enfin pas tous, certains vont faire le manège entre les WC et leurs lits, car ils sont malades.

Vendredi 1 février

Donc après une nuit difficile pour 2 d’entre nous et 2 ou 3 autres étant un peu barbouillé, nous prenons la décision de rentrer doucement sur notre Montbrison. Nous faisons d’abord un tour à la pharmacie pour faire un stock de smecta. Sur la route du retour un chauffeur s’arrêtera même in extrémis à un carrefour, pour laisser ses tripes sur le macadam.

Très belle rando, avec une neige en quantité très suffisante, un temps magnifique comme on l’aime, vent, neige un peu de nuages, des paysages sauvages à vous couper le souffle, des gîtes très accueillant et une équipe très soudée, de niveau homogène, dynamique.

Merci à tous, et jusqu’à la prochaine…Jura ? ou bien ?
Papy Poulardos